dameza devient damezasie (merci Poppie pour cette fine association).

dameza est arrivée à Taipei pour une durée indéterminée.

A défaut de nouvelles créations ( cutters, scie sauteuse, pistolet à colle, papiers népalais...sont dans le container quelque part entre l'Italie et Taiwan ), des premières impressions.

Alors que Turin avait fait sa belle, un peu sa crâneuse même, Taipei a décidé de se livrer sous son plus mauvais jour (quelle tepu cette Taipei...) : pluie, froid et brouillard (alors que SuperHéros (grâce à qui nous sommes là) nous avait vendu humidité mais chaleur et soleil). La cerise sur le gâteau, le tremblement de terre de cette nuit ( Super-Héros  même pas peur, enfin normal puisque sans doute la seule personne de la ville a ne pas avoir été réveillée) j'avoue pour ma part ma stupeur. (tiens, ça me rappelle un titre de roman...). Bref, ma question du jour est : développe-t'on son capital adaptation ou l'entame-t'on ? Parce que franchement, si demain on se tape un typhon, je reprends l'avion. Outre la rime facile, c'est pas loin d'être l'idée globale.

Mais comme c'est pas la saison des typhons, je vais nous laisser le temps. Je vais arrêter de traiter Taipei de tepu, je vais arrêter de pleurer mes amis quittés, je vais commencer à me réjouir de l'adaptation facile de mes filles dans leurs nouvelles écoles, je vais essayer de faire le lotus quand SuperHéros me redira à 23h qu'il doit appeler son boss (en Europe, lui), je vais carrément tenter de me buddha-iser au prochain départ imminent de SuperHéros pour la Malaisie, je vais continuer à visiter des appartements avec le mur de l'immeuble voisin à portée de main, je vais continuer à faire ma Joconde quand je comprends pas et me régaler de l'accueil et des sourires taiwanais. to be continued...

IMG_4792  IMG_4796

 

PS : tanti baci à tous ceux à qui je n'ai pas encore répondu...