Le soleil est arrivé et des rayons d'espoirs avec (ça suinte un peu le pathos par ici...).

En effet, je suis sortie de mon antre (ou je pratique l'entre-soi à souhait) et suis partie à la conquête de Taipei mon quartier (le gentil crétin qui m'a demandé ce que je faisais de mes journées sera content de cet élément de réponse) (dont le complément fera l'objet d'une prochaine chronique (formulation un peu prétentieuse, non ? mais question un peu crétine aussi, non ?))

Et j'ai eu la révélation.

Zora la rousse, série germano-helvético-yougoslave (?????), j'avais 10 ans, et je n'étais pas rousse, mais brune.

Trente ans plus tard (peu ou prou), je suis presque rousse (dû à une coloration qui a tendance à virer -au roux justement- comme une confirmation de mon présage d'antan- que celle de ma génération qui n'a pas Zora-fantasmé se lève (sans Danette)).

J'étais Zora. Damezora la rousse.

http://www.youtube.com/watch?v=c-FQ1t_fw-s

 

"Zora, belle et farouche (mais c'est tout moi ça)

Ta vie a un goût d'aventure (plutôt un goût de raviolis chinois)
Zora rebelle (forcément, belle a déjà été dit)
Zora l'histoire t'appelle (pourtant je n'entends rien)
Toi la sauvageonne au cœur pur


Pieds nus dans ta course (trente ans plus tard, j'ai toujours pas de Louboutins...)
Tu vas toujours vers la source (et sans sourciller jamais)
De la liberté
Tu poursuis ton rêve 
Pour qu'un jour nouveau se lève (s'il peut se lever sans trembler...)
Sur le monde entier (et tout le monde en même temps, c'est taipei-nible le décalage horaire)

Zora La Rousse
Ton lit est fait de mousse (euh ma bière plutôt)
Et tu dors à la belle étoile (oui bon j'me suis embourgeoisée...)
Zora fidèle (autant que Lassie, une contemporaine...) 
Zora tu as des ailes 
Accrochée à ton idéal (ou l'inverse, mon idéal accroché à des ailes (de poulet, et ça vole pas bien haut...)


Toi tu vois la vie avec des yeux étonnés (et aussi fatigués...)
Toi tu mords la vie comme le fruit qu'on a volé (un fruit un peu confit quand même...)
Dent de loup et dent de lait (trente ans plus tard, dent de céramique aussi)
Tu vas le partager ( mon fruit confit ?)

Tu sais bien demain le soleil sera plus beau
Tu sais bien demain le reveil sera plus chaud (s'il pouvait être moins tôt surtout)
Pour tous ceux qui ont ouvert la cage d'un oiseau"

 

cageoiseaux  mamiebalcon2

Ce matin, frivole, j'aurais bien ouvert la cage de ces oiseaux-là.