ou bien on m'a poupée-vaudou-isée. 

 

  • J'ai pleuré ma cire (ici) et samedi matin, le carton salle-de-bain avait disparu du container. Ma cire, où es-tu ma cire ? Dans un garage en France ? Interceptée par la douane à Taiwan ? Je m'en caresse la moustache de dépit.
  • J'ai envisagé un divorce potentiel (ici) et samedi soir, sur mon blog, on voulait me conseiller :

 

pub-blog

 

 

  • J'ai autopsié un déménagement (ici) et samedi matin, des petits hommes sont arrivés les bras chargés, (l'un d'eux n'avait pas que les bras, au vu du noir ébène de ses quenottes et de sa sur-excitation, chargé sans doute de bétel (drogue locale dont je vous parlerai une autre fois)). Je vous passe le détail de l'ouverture des cartons avec les ciseaux à bouts ronds d'Alice, la chaleur moite de ce samedi là, les cris poussés par le junkie-déménageur accompagnés de sauts toujours surprenants, sa demande maintes fois réitérée que Superhéros signe un bout de papier écrit en chinois mandarin. On a fini par craquer, signer et les petits hommes de se casser, cartons (pleins) entreposés comme dans tetris (spectacle un peu triste aussi). Soyons positifs, tout ce qui est arrivé est arrivé dans un état irréprochable. Sauf que tout n'est pas arrivé. 4 cartons manquent à l'appel. Superhéros suppose (un superhéros qui suppose, c'est un suppositoire ?) que les cartons ont été déménagés par erreur en France.

 

  • J'ai titré "dansez sur moi" (ici) et l'épreuve de la journée n'était rien comparée à celle que fut la nuit. Une soufflerie est venue agresser nos oreilles et chercher notre mauvaise humeur, bien endormie. Des ploc ploc en claquettes ont dansé (la taiwainaise ?) dans un rythme incertain et alétaoire, sonorisant notre chambre, qu'on avait imaginée havre (pas normand) de paix. Superhéros dimanche matin, bernardelavillardièr-isé, a littéralement investigué notre étage, sans caméra et clandestinement. Il a découvert l'improbable : une chaufferie jouxtant notre appartement. En fait, LA chaufferie du building entier de 25 étages. A ce jour, on a fait le lien soufflerie et chaufferie (=emmerderie). Reste les ploc-ploc, nuisance maximale la notte la notte (Oh, j'voudrais tant, j'voudrais tant coincer la bulle dans ta bulle). A 16h, intervention des techniciens pour comprendre (et résoudre ?) le problème. Ils vont faire un trou (pas normand) dans le mur (mais lequel ?)

 

si on rajoute à cette série les municipales qui se sont lepenisées ("Putain Marine Le pen Nan nan Marine le pen nan mais tu le crois pas ? Tu le crois pas ? Putain Marine Le Pen nan nan mais Marine Le Pen nan mais tu le crois pas? Tu le crois ça ?")  y a de quoi prendre peur.

Plus rationnel que moi y a pas (à part Descartes) mais j'vais quand même aller acheter quelques pattes de poulet (à sucer - je pense donc je suce) pour m'autodésenvouter. En plus ici, ils disent que c'est bénéfique pour avoir une belle peau (pour avoir du pot aussi ?). Et pis, si j'ai pas l'goût ni l'audace, les pattes me serviront toujours pour un entraînement à la pose de vernis à ongles, j'ai des progrès à faire en la matière.

 

pattespoulet