cette phrase à la syntaxe étrange n'est pas de moi. C'est à nouveau le "en français dans le texte" à la taiwanaise  (ou à la chinoise ?) qui a frappé. Une marque étiquetée au col d'un chemisier. Entre la "femme poosionnée" (autre merveille trouvée le même jour) et celle "arrivée à vie journalière confortable", je n'ai rien acheté, j'hésite encore entre ces deux philosophies de vie.

. Aujourd'hui, avec mes filles, nous sommes allées au musée aborigène de Taipei et avons (entre autres), découvert la flûte à nez des Paiwan (une des 14 tribus reconnues officiellement à Taiwan). Une idée prodigieuse que je soumets aux enseignants dépressifs d'éducation musicale au collège, comme une alternative à la flûte à bec (pourquoi pas plus d'instruments nasaux à vent ?), mais faut pas être enrhumé -dixit ma progéniture.

 

IMG_3616femme passionnée

IMG_3942arrivée à vie journalière confortable

IMG_4037la flûte à nez